Monday, February 27, 2006

Sur un volcan

Quand j'ai enregistré l'ouverture de Sur un volcan avec l'Orchestre National de Montpellier, je ne connaissais pas l'opéra dans son ensemble, n'ayant alors réalisé que que l'édition de l'ouverture. Maintenant que je connais bien la pièce, et surtout les thèmes repris dans le prélude, je sais que je dirigerais cette musique d'une façon très différente, que ce soit dans les tempi ou même les intentions. Mais je ne renie pas pour autant cette première version et son interprétation très "épidermique" qui a un charme très italien, à la Nino Rota. En tout cas, c'est ainsi que je la percevais en 2003.
Jean-Christophe Keck
Paris, le 27 février 2006

1 Comments:

Blogger keckblog said...

Et effectivement, je viens de diriger cette ouverture avec Opus 05, d'une façon totalement différente. Trois ans après...

3:42 PM  

Post a Comment

<< Home